FULL CONTACT AGEN
muay thai | kickboxing | full contact


Vous êtes ici : / / WILLIAM SAIDI CHAMPION DE FRANCE WAKO PRO

WILLIAM SAIDI CHAMPION DE FRANCE WAKO PRO

< Retour

WILLIAM SAIDI CHAMPION DE FRANCE WAKO PRO
Usé par la puissance et l'alternance des coups inlassablement portés par William Saïdi, Rémi Beaurain hésite une seconde avant de frapper avec sa jambe avant. Une seconde de trop. William s'infiltre dans cette brèche et décoche deux crochets gauche. Fulgurants. Le premier touche son adversaire à la face, le second au menton? Beaurain, 29 ans, s'écroule. Il se relève, titube. Beaurain, victime d'un uppercut dévastateur de Saïdi, ayant été compté lors de la précédente reprise, l'arbitre décide fort logiquement d'arrêter le combat. À La Rochelle, vendredi soir, devant 2000 spectateurs, l'Agenais William Saïdi, 20 ans, était ainsi sacré champion de France de full-contact dans la catégorie des moins de 71,6 kg de la prestigieuse fédération Wako Pro. C'était son premier combat professionnel. Un combat, prévu en 7 reprises de 2 minutes, et accepté mercredi par William Saïdi, c'est-à-dire seulement deux jours plus tôt !

L'histoire n'est pas banale. Mercredi soir, lors du traditionnel entraînement au Stadium, William Varnier reçoit un coup de téléphone d'Éric Leclerc. Le président de la Fédération lui propose de disputer le vendredi un championnat de France en moins de 71,6 kg. William en pèse 67. Les deux William (Varnier et Saïdi) discutent et acceptent vite le défi. Étudiant à De-Baudre en BTS Assistant Manager, William Saïdi entame alors un régime grossissant à base de pâtes, sandwiches de restauration rapide et kebabs. Le vendredi à La Rochelle, avec jean lesté par des clefs et gros pull, il est à 69 kg, deux de moins que son adversaire. Pour corser encore l'affaire, William Saïdi souffre encore d'un nez bleui, quelques jours plus tôt, par un coup de poing d'Eddie Lacross (Eysines) dont il était, à Bordeaux, le sparring-partner.

Rien, toutefois, ne pouvait stopper l'Agenais et son inaltérable soif de vaincre. Dans une discipline où il n'est pas le plus à l'aise (il a un penchant pour la boxe thaï), William Saïdi devient champion de France après seulement trois années de pratique. Dur au mal, endurant, puncher, William Saïdi fait une entrée remarqué - et remarquable - dans la cour des grands.

Premier combat professionnel et première ceinture pour William Saïdi (Full Contact Agen). Vendredi soir à La Rochelle, l'Agenais a été sacré champion de France en battant Rémi Beaurain par arrêt de l'arbitre à la cinquième reprise. Retour sur un combat inattendu.

« Ce n'est pas la taille qui fait le bonhomme mais le c?ur et l'intelligence »


< Retour

Derniers articles